referencementmondial

Gras, italique, souligné : 8 conseils pour bien les utiliser dans vos articles sur le web

Dans la littérature que ce soit dans les livre ou sur le web, les formats gras, italique et souligné font partie de la routine des rédacteurs. D’autres détails comme les notes ou encore la signature de l’auteur, permettent d’attirer l’attention des lecteurs. En effet, pour la lecture de ses œuvres, les rédacteurs utilisent ces attributs qui obéissent toutefois à certaines règles. De ce fait,  vous pouvez vous attarder sur cet article si vous souhaitez connaître leur fontionnement.

Captiver les lecteurs et valoriser les mots clés

Tout changement de caractère entraine une pause au cours de la lecture. Les mots mis en gras peuvent inciter à une réflexion plus profonde ou peut provoquer un sentiment d’insatisfaction. Pour des soucis de cohérence avec le thème, un mot ou une phrase est souligné et comporte un lien qui dirigera le lecteur vers une autre page ou à une note en bas de page.

Les mots essentiels qui permettent de caractériser l’article dans la page ou le paragraphe sont mis en gras, en italique ou sont soulignés. Ils facilitent la recherche et le repérage pour les textes  d’une longueur conséquente.  Pour les plus pressés, ils sont une bénédiction pour bien écrire pour le web !

Un peu de graisse mais avec modération pour dénoter l’importance

Effectivement, de ces trois attributs le gras se démarque le mieux dans un paragraphe, et ce, quel que soit le type de police utilisée.  L’italique, n’est cependant pas en reste pour varier l’utilisation du gras et alléger un paragraphe.

Selon les règles typographiques, l’utilisation du gras est limitée pour bien écrire pour le web. Contrairement aux ouvrages littéraires, l’italique se fait de plus en plus rare sur la toile. En cas d’abus, il serait source de fatigue visuelle et de lassitude chez les internautes.  Il en est de même pour le gras.

Quand utiliser l’italique et le gras ? Pourquoi souligner ?

Le plus souvent,  les titres d’œuvres ou de journaux, les mots étrangers, surtout en latin sont écrits sous cette forme.  De manière exhaustive,  son usage est fréquent pour les noms propres, les citations et les devises.

Les caractères en gras sont plus utilisés pour les titres et sous-titres.  Par ailleurs, il est facile de trouver également les mots à retenir quand ils sont sous cette forme. Pour améliorer la vision du texte, les mots ne devraient jamais être soulignés.

Les groupes de mots soulignés dans un paragraphe désignent un lien cliquable. Selon une règle d’interactivité sur le web, il permettrait de renvoyer le lecteur vers une autre page.

Quitter la version mobile